lundi 9 juin 2014

Le pèlerinage

 20 000 km pour l’Afrique

Vendredi avant la pentecôte, le 6 juin, les élèves du séminaire de jeunes, les professeurs, l’équipe éducative, des parents ont ensemble totalisé l’équivalent de la moitié du tour du monde en kilomètres parcourus. Près de 800 personnes ont marché 24,5 km.


Pour Véronique Pointereau, chef d’établissement du séminaire de jeunes, cet événement est plus qu’une simple marche. « Nous avons organisé un pèlerinage de solidarité. C’est l’occasion pour nos élèves et notre équipe de s’ouvrir à l’environnement immédiat, mais également aux enfants de l’école amie d’Imasgo au Burkina Faso. »
Le pèlerinage était une boucle qui partait de la place Saint Joseph du séminaire de jeunes, pour arriver à l’abbatiale de Walbourg. Le soleil a inondé les paysages que découvraient tous les marcheurs, en passant par Gunstett, Dieffenbach les Woerth, Goersdorf, le Liebfrauenberg, Mitschdorf, Dieffenbach les Woerth, Spachbach, Gunstett, Durrenbach et Walbourg. 

Pour ce cinquième pèlerinage du séminaire de jeunes, les organisateurs ont donné de l’importance au côté spirituel. L’évêque auxiliaire Mgr Vincent Dollmann a présidé la célébration d’envoi qui se déroulait au centre de l’établissement catholique, devant la statue de Saint Joseph. Il a rappelé avant de donner la bénédiction, que le mot pèlerinage faisait penser aux populations qui quittent leur pays pour partir vers un pays de liberté, où elles peuvent vivre leur foi.
L’abbé Philippe Jacquemin, aumônier, Barbara Guyonnet, pasteur et professeur de religion ont successivement accueilli les classes dans les églises de Gunstett, de Dieffenbach, de Spachbach et de Walbourg, pour faire silence sur la route, un silence qui pour les croyants s’est transformée en prière de demande, d’action de grâce, de louange.
Jean Thomas, adjoint en pastoral scolaire était heureux de cette aventure vécue dans une grande sérénité, grâce à l’engagement de chacun dans l’organisation et le déroulement de cette journée pédagogique pas comme les autres. «De nombreux élèves avant de marcher ont démarché des entreprises, des voisins, leur famille, pour se faire sponsoriser les kilomètres. Plus de 4000€ ont ainsi déjà été récoltés à ce jour, qui seront injectés dans les différentes actions mis en plac






e à Imasgo au Burkina Faso. » Cet été pour la huitième année consécutive, trois professeurs et préfets accompagneront dix de lycéens pour cinq semaine de projet humanitaire dans ce pays d’Afrique.

«C’est avec une grande joie que j’aperçois le clocher de Walbourg » annonçait un interne de quatrième, après cette longue marche. « Je suis fatiguée, mais je suis heureuse d’avoir réussi à terminer le périple » expliquait Valentine, élève du lycée. Et Manuel rajoute, « Et dire que certains jeunes des environs d’Imasgo parcourent quotidiennement cette distance pour aller à l’école. J’étais aujourd’hui pleinement solidaire avec eux. »
Tous les élèves, tous les adultes garderont, quelques ampoules pour certains, mais un bon souvenir de cette marche en communauté pour les autres.

Les partants pour le Burkina espèrent encore récolter des fonds. Les dons sont possibles, et permettent de bénéficier d’un reçu fiscal. (contact : vie scolaire 03 88 90 29 21). 

Trouver le diaporama du pèlerinage



1 commentaire:

  1. Que c'est beau Wabourg ! C'est un peu comme la comté en Terre du Milieu :)
    http://www.facebook.com/pages/Mathieu-Rohrbach-/345538135537882

    RépondreSupprimer