jeudi 17 décembre 2015

Fête de la lumière

Pour découvrir le sens de Noël 




Lundi 14 décembre, le séminaire de jeunes célébrait la fête de la lumière qui s’inscrivait dans le thème d’année scolaire « vivons en enfants de lumière »



Chaque année, l’Equipe d’Animation Pastorale choisi un thème de réflexion qui sert de fil rouge pour tout l’établissement. Il est tantôt utilisé en vie de classe pour réfléchir au « bien vivre ensemble », tantôt dans telle matière pour y apporter un éclairage particulier, ou pour ouvrir au transcendant de la nature humaine.

Une fois le thème définit en classe, la vie d’un saint, qui à sa manière était un enfant de lumière choisi, les élèves ont travaillé sur leurs talents. Chacun devait apporter un pot en verre pour en faire un photophore. La consigne pour décorer ce dernier était d’y inscrire son prénom, et d’y rajouter ses qualités. En heure de vie de classe, ou en heure de religion, cela a donné lieu à bien des activités ludiques, permettant à chacun de souligner ou de découvrir ses qualités. Mathilde, lycéenne, raconte que c’était agréable, au fil des semaines, d’être attentif aux qualités des camarades, et à ses propres qualités. « Généralement on ne pense qu’à ce qui ne va pas chez l’autre, qu’à ce qui nous dérange ». Mathis un élève de CM2 précise, «Ce n’est pas facile de trouver plusieurs de ses qualités, mais en cherchant bien on y arrive ». Lors de la célébration à l’abbatiale lundi soir, l’Abbé Jacquemin précisait : « Dieu a mis en chacun de nous des qualités? Si nous les mettons au service des autres, nous brandissons une belle espérance dans les nuits de ce temps. »

Jean Thomas, l’adjoint en pastorale scolaire invitait à la réflexion : « Les ténèbres ont beaucoup de visages… Des questions et des doutes nous assaillent. Nous nous rendons compte que nous aspirons à la lumière. Avec Jésus tout est possible, il peut chasser les ténèbres. L’amour du Christ, sa lumière se manifeste dans notre amour envers les autres. C’est ce que nous célébrons à Noël. »
Des élèves ont lu une prière, remettant à Dieu tous les hommes porteurs de lumières et tous ceux qui se sentent accablés par tant de ténèbres.

Des élèves scouts de Wissembourg avait cherché la lumière allumée dans la grotte de Bethléem, à Vienne. Ils l’ont partagé à l'ensemble des élèves.

Chaque jeune a mis un lumignon dans son photophore. En procession, les jeunes se sont rendus dans le jardin du séminaire pour y poser leur lumière sur les lettres sem.(abréviation de séminaire)
Toute la soirée, un SEM lumineux a ainsi bravé la nuit : beau symbole d'une vie de groupe où chacun tient sa place, et où chaque personne voudrait mettre ses talents en avant.

Pour Véronique Pointereau, chef d’établissement, « il est bon de se rassembler durant le temps de l’Avent qui tombe chez nous dans la saison obscure. La lumière des bougies crée une atmosphère qui brave l’obscurité de l’hiver. Ce temps de fête rappelle que c’est par Jésus-Christ que la lumière est venue dans les ténèbres du monde pour nous apporter une belle espérance à partager.»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire