mercredi 26 avril 2017

Un beau concert...

17ème stage des petits chanteurs 

Pour la 17ème année, le stage de chant vocal organisé au Séminaire de Jeunes de Walbourg a donné l’occasion d’un beau concert à l’Abbatiale Sainte Walburge, samedi le 22 avril.
Le directeur artistique Christophe Bergossi, avec les 59 stagiaires, les animateurs, formateurs et musiciens a proposé un concert dynamique, parcourant quelques siècles de musique vocale.


Pour ouvrir, Jean-Michel Schmitt, directeur de stage présente le travail : « Différents professeurs de chants et chefs de pupitre se sont mis au service des enfants, sous l’inspiration d’un professeur particulièrement généreux et appliqué, Christophe Bergossi. Natif de Metz, en Lorraine, il est, depuis 1998, organiste et directeur musical de la maîtrise et Maître de Chapelle de la cathédrale Saint-Etienne de Metz. Il est à l’initiative du « Printemps des Maîtrises » en Lorraine et au Luxembourg. Il est responsable provincial pour le grand Est, membre du bureau et responsable de la commission formation d’Ancoli (Association Nationale des chorales liturgiques), et président de la région Est des Pueri Cantores.
Depuis lundi de Pâques, 33 filles et 27 garçons, de 8 à 18 ans, ont rejoint le Séminaire de Jeunes pour perpétuer la tradition des stages de formation vocale et de direction pour Chœurs d’enfants, organisé par la l’association des Petits Chanteurs d’Alsace, une émanation de la Fédération Française des Pueri Cantores.»

Les stagiaires, pour la plupart, font partie de Manécanterie ou Maitrise de Petits Chanteurs tels que : le Chœur de Filles du collège Jean XXIII de Mulhouse, les Petits Chanteurs de Schiltigheim, la Maîtrise de la Cathédrale de Strasbourg, le Chœur de Garçons de Mulhouse. Quelques enfants sont venus de Limoges, de Besançon, de Metz.
Les jeunes ont sacrifié la moitié de leurs vacances pour travailler leur voix, souvent sur recommandation de leur chef de chœur. Ils auront appris la posture idéale du chanteur. Ils auront appris ou perfectionné leur respiration, la maîtrise de leur souffle, l’émission et la projection de leur voix.

« Malgré leur apparence, - précise J-M Schmitt - vous n’avez pas devant vous une grappe d’anges tombés du ciel. Ce sont des enfants comme tous les autres, qui se chamaillent de temps en temps. Ils ont au moins une passion commune : celle de la musique et du chant choral.»

La passion aura impressionné les auditeurs. Le travail de la semaine était efficace. La technique vocale était travaillée avec Samuel Lison, Mathilde Mertz et Léa Trommenschlager. Cécile Bienz, Béatrice Dunoyer et Clotilde Gaborit ont fait répéter par pupitre. Elena Pavlenko accompagnait au clavier. Les enfants ont présenté des pièces du Livre des merveilles de Montserrat, de Haendel, de Fauré, et aussi des psaumes mises en musique par le chef de chœur, tout comme un conte musical. Une deuxième partie de concert ouvrit la voix à des mélodies plus populaires, avec des traditionnels irlandais et aussi à un chant sur la paix, qui est une composition de la semaine de stage.
Créative, précise, cette chorale éphémère a permis au public de passer un très bon moment. Les solistes qui faisaient partie de l’équipe d’encadrement ont rajouté une belle variété à ce concert.

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire