dimanche 28 septembre 2014

La pastorale par le vélo

L'abbé Jacquemin cycliste et aumônier

Philippe Jacquemin est curé de la communauté de paroisses Saint Jean entre Sauer et Pechelbronn et aumônier au séminaire de jeunes. Il est aussi passionné de cyclisme. Il a terminé en 2011 deuxième du contre la montre au championnat de France du Clergé...


 Samedi dernier il a renouvelé une expérience avec la petite reine, et avec un ancien élève du séminaire de jeunes et paroissien, Matthieu Thomas.  Matthieu Thomas, de son côté, étudiant en droit a aussi une belle expérience cycliste puisqu’il a été membre durant quelques années de la PEH (Pédale de l’Est Haguenau) et a gagné de nombreuses courses locales durant ses années lycée.

Ils ont participé samedi 27 septembre à la gentleman de Retschwiller. Cette compétition de contre la montre permet à des duos de s'affronter au temps sur les 21 km du parcours vallonné qui sillonne les splendides paysages du Nord de Soultz-Sous-Forêt. Plusieurs types de classement sont proposés par le club organisateur, le VCNA (Vélo-Club Nord Alsace), notamment celui des équipes non licenciés, mixtes, ou encore centenaires pour deux coureurs qui totalisent 100 ans ou plus à eux deux. Les deux sportifs, inscrit dans la catégorie des non-licenciés, se sont entraînés régulièrement pour tenter de figurer dans les premières positions de ce classement et ont repéré à plusieurs reprises le parcours. Finalement par un samedi ensoleillé propice à la pratique sportive, ils ont pris part à la course et ont battu de plus d'une minute trente leur record personnel. Cependant cette performance ne leur a pas permis de gagner dans leur catégorie, mais les deux coureurs ont pu se satisfaire d'une belle troisième place. L'expérience leur a tellement plus qu'ils ont déjà pris rendez-vous pour l'année prochaine avec l'ambition de faire mieux qu'un podium. 

Dès le lendemain, les fidèles paroissiens ont retrouvé leur curé sportif en chaire. Ceux qui sont ne sont pas pratiquants sont heureux de le retrouver sur les routes, ou au moments des courses. La petit reine lui permet ainsi d’être en lien également avec tout ceux qui sont en marge de l’église. Pour lui, le vélo est un bon moyen de se défouler de prendre du recul et de souffler pour assumer avec équilibre et vitalité sa charge curial. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire