mardi 31 juillet 2018

Eté sportif au séminaire de jeunes

stages Léonard Specht

Année de la coupe du monde, le moral des stages Léonard Specht a été stimulé plus que d’habitude. A Walbourg, Léo est connu pour plus d’une raison. C’est un ancien élève du séminaire de jeunes. Il y a 51 ans, il créait avec d’autres camarades les jeux olympiques de cet établissement catholique. 
Voir l'album photos


Durant l’été, il y est présent pour s’occuper des stages qui portent son nom. Cette année, ils en sont à la 26èmeédition.

Depuis le dimanche 8 juillet et jusqu’à samedi prochain 29 juillet 38 adultes, (animateurs, entraîneurs, équipe de soin et direction)accueillent chaque semaine près de 250 jeunes. Carène, la fille de Léonard s’occupe de toute l’organisation, accompagnée d’un directeur pour chaque semaine. Elle est heureuse  du grand nombre de jeunes accueillis chaque année et de l’ambiance familiale qui règne à ce stage, grâce à une équipe de fidèle, qui s’investissent année après année, grâce aussi à de nouvelles recrues auprès des animateurs et des entraîneur qui permettent d’apporter toujours nouveauté et des animations dynamiques.
 Léonard Specht est heureux de ce travail d’organisation qu’a repris sa fille. Il souligne : « Sans Carène aujourd’hui, qui est très impliquées, je ne pourrais rien faire. »

Après les vingt-cinq année plutôt réussies, les stages Specht se sont lancé un nouveau défi : « aller vers encore plus de passion, d’émotions et de partage pour les années à venir » disait-il en lors de la fête anniversaire en 2017. Avec la coupe du monde, le stage de la première semaine a eu sa dose d’émotions et de passion. Afin de célébrer ce nouvel engagement, un nouveau logo coiffe cette organisation. Il se veut miroir des ambitions de l’équipe et de vérité. Le ballon avec son cercle de crampons colorés marque désormais la nouvelle identité des stages, avec un condensé de diversités, d’amitiés et de rencontres. The Léo hebdo (hebdomadaire su stage) précise: «  Tout y est lien, proximité et légèreté, le tout sublimé par le football. Mais pas question de rompre avec les souvenirs. Les images changent, les valeurs demeurent, les stages perdurent. Pour le reste, il n’appartient qu’aux stagiaires d’écrire l’histoire de cette nouvelle édition 2018. »

Les stages sont des semaines bien organisées. Elles rassemblent des footballeurs en herbe. Les jeunes sont répartis en groupes d’âge et de niveau différents. Chacun progresse en fonction de ses difficultés, et des éléments spécifique à travailler. Unique en France, le stage Specht, forme aussi à chaque session des gardiens. Des entraîneurs professionnels s’occupent spécialement de cette spécificité.

Pour Léonard Specht, qui a présidé chacune des remises des prix en fin de chaque semaine (les samedis matins à 10h) « Le football est une passion mais c’est avant tout une merveilleuse école de la vie.Ainsi quand un jeune footballeur s’inscrit pour une semaine de stage de football, il veut progresser pour, peut être, réaliser son rêve : devenir footballeur professionnel.
 Le programme proposé et réalisé par nos éducateurs motivés et compétents, avec 2 entraînements quotidiens à base de travail technique, jeux collectifs sont les ingrédients indispensables pour atteindre cet objectif.
Ce qui m’a surtout guidé depuis l’été 1993, date de la première année des Stages Léonard Specht, c’est de pouvoir transmettre à travers le football le respect et l’esprit d’équipe ; valeurs qui fédèrent, rassemblent et créent des émotions. En jouant au football quand on gagne on est très heureux, lorsqu’on perd, on est malheureux, c’est alors qu’il faut se remettre en question immédiatement.
En jouant au football, on vit en équipe, on partage avec d’autres : on doit respecter des règles, les arbitres ainsi que ses adversaires. »

Léonard, a également remercié les principaux partenaires qui ont participé à la remise de prix. Adidas, offrait au meilleur joueur, la chaussure d’un footballeur de l’équipe de France. 
Dans chaque catégorie, cinq prix ont été distribués : le  coup de cœur de l’entraîneur,   le fair-play, le meilleur technicien, la meilleure progression, et le meilleur joueur et le plus combatif.

L’ambiance sympathique et pleine de vie de cette cérémonie officielle témoignait d’une semaine riche et variée. Les matins et après-midi les jeunes footballeurs exercent leurs talents. D’autres activités de détente rythment la journée, et des veillées de jeux, ou « boum » donnent une ambiance de fête.
C’est dans une ambiance chaleureuse et professionnelle que ce petit monde progresse au fil des semaines. « Grandir et se réaliser à travers sa passion ! » C’est tout simplement cela que Léonard Specht et son équipe veulent partager aux enfants.
A voir le bonheur des enfants qui ont hâte à la fin du stage de raconter à leurs parents, les exploits de la semaine, et qui prennent encore une photo avec leur animateur, leur animatrice ou leur entraîneur, avant de quitter, la larme à l’œil pour certains, on comprends qu’une semaine de bonheur s’est vécu dans le cadre verdoyant du séminaire de Walbourg.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire